3 conseils pour développer votre patience

Ajouté à Mindset — janvier 8, 2021

PARTAGER

Admettre que l’on est impatiente

Certaines personnes refusent de croire qu’elles sont impatientes, pourtant la première étape dans le développement de la patience est d’admettre que l’on est impatient. Si quand vous conduisez, vous klaxonnez dès que la lumière passe au vert ou que vous regardez constamment votre montre sans raison apparente, alors vous devriez probablement admettre que vous êtes une personne impatiente. Une fois que vous avez accepté cela, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Comprendre pourquoi

L’impatience est déclenchée lorsque nous avons un objectif à atteindre, et que nous réalisons que cela va nous coûter plus que nous le pensions. Par exemple, si vous restez assise dans votre chambre, l’esprit vide, vous n’avez visiblement aucune raison d’être impatiente. Vous êtes juste là. Maintenant, si vous décidez que vous voulez sortir et faire quelque chose de votre journée, vous avez adopté un objectif. Vous n’êtes pas encore impatiente, mais vous êtes peut-être en train de vous préparer pour cela. Supposons que vous appeliez une amie pour voir si elle est disponible pour faire quelque chose, et qu’elle ne l’est pas. Maintenant, vous commencez à sentir l’impatience vous gagner. Et plus il faudra de temps pour trouver quelqu’un avec qui sortir, plus vous deviendrez impatiente.

Essayez de comprendre pourquoi vous êtes impatiente. Quelle est la raison sous-jacente ? Est-ce que vous essayez de faire plein de choses à la fois en un certain laps de temps ? Si vous êtes débordée et que cela provoque votre impatience, essayez d’organiser vos pensées et vos tâches. Organisez-les en fonction de l’importance et du temps qu’il faut pour les terminer.

Si votre impatience est davantage orientée vers des situations interpersonnelles, prenez le temps de comprendre pourquoi la situation ou la personne vous donne ce sentiment.

Peut-être que vous vous impatientez quand vous vous inquiétez ou quand vous n’avez rien à faire pour vous occuper. Si c’est le cas, alors vous devez trouver une occupation (du bénévolat, du ménage…). Si vous vous sentez impatient parce que vous attendez quelque chose ou quelqu’un, pensez à autre chose. Comme le dit le vieil adage :  une théière surveillée n’atteint jamais l’ébullition.

Aborder le problème

Si vous pouvez changer la situation qui cause votre impatience, alors changez-la. Mais, assurez-vous que c’est quelque chose qui devrait réellement changer. Certaines situations que nous n’aimons pas ou qui nous poussent à devenir impatientes sont bénéfiques pour nous. Elles peuvent devenir des sources d’apprentissage qui nous aideront à progresser et à nous développer.

Conclusion, juste parce que nous n’aimons pas quelque chose ne veut pas dire que ce n’est pas bon pour nous. Les situations que nous ne pouvons pas changer peuvent être perçues de la même manière. Ces situations peuvent se produire parce que nous avons besoin d’apprendre quelque chose d’elles. Est-ce une personne qui exacerbe votre patience ? Si c’est le cas, essayez de discuter avec elle pour trouver une solution. Si la situation est particulièrement délicate et risque de vous causer des problèmes, il est préférable alors de vous adapter à la personne ou de garder vos distances.

Reply...

Articles Favoris